Skip directly to content

Hypnose & thérapies brèves

L'Hypnose Médicale & les Thérapies brèves.

L'hypnose est souvent considérée comme l'ancêtre des psychothérapies modernes. Elle a été réhabilitée, au siècle dernier par le Psychiatre Américain Milton Erickson.

Particulièrement créatif et doté d'un sens stratégique développé, Erickson a influencé de trés nombreux courants thérapeutiques modernes, de l'école de Palo Alto aux différentes thérapies familliales et systémiques, en passant par les thérapies orientées solution.

L'hypnose est un mode de fonctionnement naturel de l'être humain, pour lequel les techniques d'imageries cérébrales ont permis de mettre en évidence des spécificités : pour reprendre l'expression savoureuse de François Roustang, spécialiste français de l'hypnose, c'est une sorte de veille paradoxale, car bien que la personne qui expérimente l'hypnose soit la plupart du temps dans un état qui ressemble  de l'extérieur à une profonde relaxation, certaines zones de son cerveau sont particulièrement actives et manifestent un travail intense. Les zones visuelles peuvent par exemple s'activer comme si la personne était en train de regarder réellement un objet, alors qu'elle explore cet objet, en imagination. Ces propriètés permettent au thérapeute d'entrainer la personne dans les situations difficiles en imagination pour induire des changements.

Ce travail en imagnation peut être mis à profit dans de nombreuses indications :

Dans l'arrêt du tabac, en conjonction avec les traitements ayant démontrés leur efficacité, pour favoriser de nouveaux automatismes; L'hypnose est égalemment souvent utilisée en complément des traitement ayant démontrés leur efficacité, dans les troubles des conduites alimentaires, les troubles liés au stress, dans les troubles anxieux, la dépression, dans les difficultés relationnelles...

Sous prescription et encadrement médical, avec des patients présentant des douleurs chroniques, où l'entrainement à l'auto-hypnose va servir d'outils pour rechercher du confort; ces techniques sont d'ailleurs utilisées également en  milieu hospitalier et même dans les contextes de fin de vie, en soins palliatifs.

L'hypnose est un outil, et non pas une thérapie en soi, qui peut être utilisée de manière stratégique pour potentialiser un traitement.

Pour de plus amples informations quant aux indications de l'hypnose, vous pouvez visitez- le site de l'Association française pour l'étude de l'hypnose médicale (site de l'AFEHM), où je me suis initialement formé, au début de ma carrière : 

http://www.hypnose-medicale.com

 

Les thérapies brèves :

Le terme "Brèves" évoque "le temps juste nécessaire et suffisant" pour engendrer un changement (cliniquement) significatif et le maintenir :

Certaines thérapies brèves sont orientées vers les problèmes, le postulat étant qu'en cernant complétement le problème et les tentatives de solutions déployées pour y faire face (et qui sont inéficaces, autrement le problème serait résolu), il est possible d'aider une personne en difficulté à changer ses perceptions et réactions, dans une situation où elle se retrouvait coincée. Le modèle classique constitue  l'école de Palo Alto, du nom de la ville (USA) où cette approche a initialement été developée. En Europe, ce modèle a été approfondi et désigné sous le nom de thérapie brève stratégique par Giorgio Nardone en Italie.

D'autres thérapies sont plutôt orientées vers la solution, mettant l'accent sur les moments d'exception, où le problème ne s'est pas produit, ou " significativement moins",  invitant la personne à se reconnecter à ses ressources et à se réaproprier ce qu'elle a fait, dans ces moments pour mieux faire face.

Dans ma pratique, j'utilise volontiers des outils de ces différentes écoles de psychothérapie au coeur de la thérapie d'Accepation et d'Engagement (ACT), qui par sa flexibilité ne prescrit pas de solution unique, et qui pose un cadre fonctionnel : chercher à savoir ce qui va fonctionner le mieux, en fonctions des difficultés du patient, dans son contexte de vie.